Des chercheurs de l’Université Laval et de l’Université McGill unissent leurs efforts pour concevoir de nouveaux traitements.